Les archives médicales de Shishan

Description

Cet ouvrage, en trois juan avec un supplément et en trois volumes, est l'œuvre de Wang Ji (1463–1539), physicien renommé et membre d'une famille de médecins de la dynastie Ming. Il fut initialement publié en 1520. Le manuscrit fut préparé par son disciple, Chen Jiao. Cette édition fut imprimée par Chen Jiao au cours de la dixième année du règne de Jiajing (1531). La préface est l'œuvre de Cheng Zeng et date elle aussi de 1531. L'ouvrage comprend également deux portraits de l'auteur, des inscriptions par Li Fan, Cheng Wenjie et Chen Jiao, ainsi que les recommandations de l'auteur. Wang Ji (de son prénom social Shi shan ju shi), est né à Qimen, dans le Huizhou, dans la province de l'Anhui. Il a étudié les enseignements confucéens dans sa jeunesse puis, après avoir échoué aux examens civils, il s'est consacré à la médecine. Il fut l'auteur de 13 ouvrages, dont ce recueil des cas qu'il a eu à traiter. Wang Ji suivit principalement les enseignements du célèbre médecin Zhu Zhenheng (1281 environ – 1358), de la dynastie Yuan, comme on peut l'apprendre dans l'un de ses autres ouvrages, Tui qiu shi yi (S'assurer des intentions du maître). Les cas médicaux de la Chine ancienne indiquent la méthode et le résultat des traitements. De telles archives médicales ont pu être trouvées pour des périodes remontant jusqu'aux Han de l'ouest (206–8 av. J.-C.), la plus ancienne étant un recueil de 25 cas de Chun Yuyi (205–150 av. J.-C.). Ce type d'archives pouvait être bref ou très long. Chaque dossier mentionne le nom, le sexe, l'âge, le statut social, la forme du corps, la cause de la maladie, les symptômes, le diagnostic, les ordonnances, le pronostic, et ainsi de suite. Ces archives révèlent également les relations entre médecin et patient. Les dossiers médicaux étaient principalement publiés en appendices d'autres ouvrages. À partir du milieu et de la fin de la dynastie Ming, les médecins ont commencé à les publier en tant que travaux individuels, créant ainsi une nouvelle forme d'écrits médicaux destinés à être étudiés, référencés et utilisés pour l'enseignement. Ces ouvrages sont depuis devenus de précieuses sources historiques. Cet ouvrage ne recense pas seulement l'expérience clinique ; il fournit aussi des informations sur plusieurs maladies, particulièrement celles dont souffrait la population masculine, comme la syphilis, qui fut considérée comme une crise sanitaire dans la région du sud du fleuve Yangtze où les échanges et le commerce florissant ont contribué à propager la maladie.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Chen Jiao, Qimen, province de l'Anhui

Langue

Titre dans la langue d'origine

石山醫案

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

3 juan en 3 volumes

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 8 mars 2016