Traitement par incantation

Description

Zhu you ke (Traitement par incantation) est un manuscrit extrêmement rare qui aurait été écrit par un prêtre taoïste nommé Zhang Zun. Aussi connu sous le nom de Mi jue qi shu (Le livre rare des secrets), l'ouvrage comporte cinq volumes non numérotés, désignés chacun par un caractère : qian, yuan, heng, li et zhen. Une annotation figurant sur le volume initial qian indique que les tablettes de pierre originales des textes sont entrées dans la collection impériale au cours de la 13e année du règne de Kangxi (1656) en tant que Shi san ke (Les 13 voies de traitements). Le traitement par incantation est la 13e des « 13 voies ». L'ouvrage fut probablement publié avant le début de la dynastie Qing. Le volume qian comporte une explication de son origine. Il y est indiqué qu'au cours de la 28e année du règne de Chunxi (1188) de la dynastie des Song, il fut ordonné au gouverneur provincial Ya Qi de prendre le contrôle du fleuve Jaune où il découvrit 58 tablettes de pierre gravées de mots secrets. Zhang Zun déchiffra les inscriptions, et à partir de cet instant, le traitement des maladies fut alors incroyablement efficace. On raconte qu'au cours du règne de Jingtai (1450-1456) de la dynastie Ming, un médecin nommé Xu Jinghui, né à Linqing, dans la province du Shandong, maîtrisait et pratiquait les 13 voies du traitement et que sa maison fut bientôt envahie par les patients. Zhang Zun, l'auteur du post-scriptum du premier volume, celui désigné par le caractère qian, écrivit qu'il existait une autre copie de l'ouvrage, de qualité inférieure. Cette version apparut en 1724, collationnée et recopiée à la main par Shen Changfa, mais les cinq volumes ne semblaient pas cohérents entre eux et les méthodes d'incantations et de tabous variaient. On suppose que le livre fut recopié à partir de sources différentes. La pratique de traitements par incantations constituait une profession reconnue et respectée. Un médecin zhu you utilisait des prières, des sortilèges ou tabous, et des cérémonies pour « conduire l'esprit jusqu'à l'essence du qi ». Ces procédés pouvaient non seulement guérir les maladies et les douleurs, mais ils pouvaient également empêcher les enfants de pleurer la nuit, aider les femmes à accoucher et traiter les blessures inattendues et les morsures d'insectes ou d'animaux. Parmi les exemples de résultats promis, il est question « d'amener la prospérité dans un foyer en remplissant une urne d'eau », « d'exterminer les rats à l'aide de sortilèges » et « de faire apparaître un tigre en soufflant une plume ». Les traitements du livre sont destinés aussi bien aux adultes qu'aux enfants. Ils s'appliquent aux affections du pouls, à l'accouchement, aux yeux, à la respiration, aux dents et aux stomatites, aux oreilles et au nez, à l'orthopédie, aux plaies et aux os brisés, aux blessures de têtes de flèches, aux incantations, etc.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

祝由科

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

5 volumes

Notes

  • Exemplaire manuscrit

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017