Mulian porte secours à sa mère

Description

Xin ke chu xiang yin zhu Quan shan Mulian jiu mu xing xiao xi wen (Mulian porte secours à sa mère) est une pièce du dramaturge de la période Ming, Zheng Zhizhen (1518–1595). L'histoire est tirée de Fo shuo Yulanben jing, une traduction chinoise réalisée par Dharmaraksa durant la dynastie des Jin occidentaux (265–316) de l'ouvrage indien Ullambana sutra, qui raconte l'histoire de Mulian, l'un des disciples les plus proches du Bouddha Sakyamuni et doté de pouvoirs surnaturels. Maudgalyāyana dans le sutra original devient Mulian dans la version chinoise. Après sa mort, la mère de Mulian va en enfer à cause de ses mauvaises actions dans la vie. En apprenant les souffrances de sa mère, Mulian, son fils dévoué, cherche de l'aide auprès du Bouddha. Après avoir organisé un immense rituel lors du 15e jour du mois lunaire de juillet, comprenant des chants et d'abondantes offrandes sacrificielles, Mulian descend en enfer pour sauver sa mère. Selon le folklore chinois, chaque année lors de cette journée, pendant le festival pour la délivrance des fantômes affamés, les portes de l'enfer s'ouvraient et tous les esprits tourmentés étaient autorisés à retourner voir leurs descendants vivants et à se régaler de grands festins. Des rituels de grande envergure avaient lieu à l'époque et Mulian devint l'une des divinités populaires. À la fin du juillet lunaire, que l'on appelait le mois du fantôme, les fantômes devaient retourner dans l'au-delà. Zheng Zhizhen est né à Qimen, dans la province d'Anhui, et écrivait pour son plaisir. Il compila cet ouvrage à partir de littérature, de pièces poétiques et de pièces populaires chantées plus anciennes, mais en ajoutant de nouveaux rebondissements à l'intrigue. Vers la fin de la dynastie Ming, les opéras régionaux étaient populaires. Au cours du développement économique d'Anhui, les marchands itinérants diffusèrent largement cette pièce partout à travers tout le pays. L'ouvrage fut imprimé par Tang Fuchun à Fuchun Tang, son atelier à Nanjing au cours de la période Wanli, où de nombreuses autres pièces furent imprimées également. Cet exemplaire comporte des illustrations simples sans ornement, ainsi que des annotations rajoutées au texte qui peuvent être difficiles à comprendre pour le lecteur. L'ouvrage est composé de 102 plis, en 8 juan et 6 volumes. La première partie raconte l'histoire d'un homme nommé Fu Xiang et de sa veuve qui va en enfer, et du fils exemplaire qui sauve sa mère. La deuxième partie décrit comment Mulian est guidé par le Bouddha pour la recherche de sa mère. La dernière partie décrit la rencontre de Mulian avec sa mère, comment sa mère est sauvée et comment elle rencontre son mari au paradis.

Informations d'édition

Fuchun Tang, Nanjing, province du Jiangsu

Langue

Titre dans la langue d'origine

新刻出像音註勸善目蓮救母行孝戲文

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

8 juan en 6 volumes : illustrations

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014