Archives historiques de la capitale de l'est des Song du Nord

Description

Dongdu shi lue (Archives historiques de la capitale de l'est des Song du Nord) s'intéresse à l'histoire des neuf cours des Song du Nord (960–1127), principalement sous la forme de biographies, en commençant par celle de Taizu Jianlong (règne : 960–963) et en terminant par celle de Qinzong Jiankang (règne : 1126–1127). Le livre est divisé en 12 juan d'informations historiques générales, 5 juan sur les familles des hauts fonctionnaires, 105 juan de biographies et 8 juan de suppléments portant sur les dynasties non chinoises de Liao (Khitan), Jin (Jurchen), Xi Xia (empire Tangut) et Jiaozhi (Giao Chỉ, Vietnam), pour un total de 130 juan. L'auteur est Wang Cheng, un fonctionnaire du XIIe siècle, fils du compilateur de Song shi lu (Archives de la dynastie Song) qui, comme son père, rassembla de nombreuses archives historiques pour mener à bien ses travaux. Les descriptions sont brèves, pertinentes et semblent impartiales. De nombreux écrivains de la fin de la dynastie Yuan (1271–1368) utilisèrent ce livre comme référence. Au cours de la période des Song du Nord, la capitale Bianliang (aujourd'hui Kaifeng Shi, dans la province du Henan) s'appelait Dongdu, la capitale de l'est, en opposition à Luoyang, la capitale de l'ouest. Cet exemplaire date de la dynastie Ming (1368–1644). Dans cette édition, un caractère différent a été utilisé pour le nom de l'auteur et certains contenus ont été revus. Cet ouvrage fut néanmoins inclus dans la bibliographie Si ku quan shu ti yao (Bibliographie annotée de la Bibliothèque impériale de Siku Quanshu) et devint la version acceptée. Les blocs de bois utilisés furent ceux de la première édition provenant de Meishan, dans la province du Sichuan, au cours du règne de Shaoxi (1190–1194) de la dynastie Song, mais elle reste considérée comme la première édition Ming. L'impression est d'excellente qualité et représente en fait le meilleur exemple de blocs d'impression Song. À la fin de la table des matières se trouve une annotation de l'imprimeur de l'édition Song indiquant : « Imprimé par la Maison de Cheng de Meishan et soumis aux autorités. Reproduction interdite ». Il s'agit probablement de la mention la plus ancienne de droits d'auteur dans l'histoire de l'édition chinoise.

Dernière mise à jour : 8 juillet 2014