Quatrain sur l'atteinte de l'unité divine

Description

Ce fragment de calligraphie comporte un ruba'i (quatrain en pentamètre iambique) portant sur la transformation spirituelle. En haut à droite, une invocation de Dieu, Huwa al-'aziz (Lui le Glorifié), précède les vers du quatrain : « Lorsque la fin de ma douleur devint la raison de ma guérison / Mes bas devinrent mes hauts, et mon doute se changea en foi / L'esprit, le cœur et le corps faisaient obstacle sur la voie (vers Dieu) / Mais désormais le corps est devenu le cœur, le cœur l'esprit et l'esprit " l'Esprit des Esprits " ». Selon le mystique, le chemin lui permettant d'atteindre Dieu est hijab (voilé) par son moi physique. Son union avec Dieu, le Jan Janan (Esprit des Esprits), n'est possible que s'il devient un esprit pur. Ces thèmes de la révélation et de l'unité divine par le biais de la métamorphose spirituelle sont typiques des poètes 'irfani (mystiques), tels que Jalal al-Din Muhammad Rumi (plus connu sous le nom de Mawlana en persan et de Roumi en français, 1207–1273). Sous le quatrain, le calligraphe, (Mir) 'Imad al-Hasani, signa l'ouvrage de son nom, accompagné d'une demande de pardon à Dieu. Mir 'Imad naquit en 1552. Il séjourna à Hérat et à Qazvin, et finit par s'installer à Ispahan (capitale de la Perse safavide à cette époque) où, impliqué dans des intrigues de cour, il fut assassiné en 1615. Maître de l'écriture nastaliq, ses œuvres furent admirées et copiées par ses contemporains, puis collectionnées par les Moghols. Si de nombreuses œuvres appartenant aux collections internationales présentent sa signature, on ne sait pas avec certitude si elles sont toutes réellement de sa main.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016