Exemple de lettre porteuse d'espoir

Description

Ce fragment de calligraphie se veut un exemple de lettre adressée à un ami. Le texte, rédigé en écriture nastaliq shikasta à l'encre noire, est souligné par des bandes de nuage sur un fond or. Des bordures orange, bleues et dorées encadrent le panneau de texte, qui est collé sur une feuille plus grande de papier rose renforcée par du carton au dos. La lettre débute par deux vers de poésie sur l'espoir suivant la déception : « Regarde l'oiseau du cœur, ses ailes et son plumage ont brûlé / Et pourtant, il espère encore et encore (retourner à) son nid [...] ». . .” Cet exemple de lettre inclut ensuite des expressions que l'auteur doit utiliser lorsqu'un ami lui manque et qu'il souhaite le revoir. Le calligraphe a signé le panneau verticalement dans la partie supérieure : "« mashaqahu al-'abd al-aqall [...] 'Abdallah al-musammah bi-khatim al-anbiya' » (écrit par le modeste serviteur 'Abdallah, ou le « Sceau des prophètes »). Le calligraphe, dont la désignation est la même que celle du prophète Mahomet, a ajouté une note précisant qu'il écrivit cette composition au mois de mouharram. Bien que l'année de sa rédaction ne soit pas indiquée, l'écriture est typique des œuvres calligraphiques persanes du XVIIIe siècle.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016