Quatrain pour l'être aimé

Description

Ce fragment de calligraphie comporte un ruba'i (quatrain en pentamètre iambique) décrivant la rivalité pour l'être aimé. Dans la partie supérieure, les vers sont précédés d'une invocation de Dieu, « Huwa » (Lui), et de l'abjad (équivalent numérique) 111. Le poème indique : « Celui qui tient une coupe (remplie de vin) / Connaît une joie et un plaisir éternels. / Nous, le vin ou les fervents fidèles, / Que préfèrera l'être aimé ? ». Les versets sont exécutés en écriture nastaliq à l'encre noire sur un papier beige et sont soulignés par des bandes de nuage sur fond or. Le panneau de texte est entouré de plusieurs cadres monochromatiques et collé sur une feuille plus grande de papier rose renforcée avec un carton au dos. Le fragment est signé par son calligraphe, Hasan Shamlu, avec l'expression mashaqahu (écrit par) dans l'angle inférieur droit du panneau de texte. Hasan Shamlu (mort en 1666−1667 env.), qui écrivait en caractères nastaliq, resta fidèle au style de son prédécesseur Mir 'Imad al-Hasani (mort en 1615). Si les calligraphies d'Hasan Shamlu sont plutôt rares, celles de Mir 'Imad, plus communes, sont représentées en grand nombre dans les collections de la Bibliothèque du Congrès. Les deux calligraphes offrent un continuum des œuvres calligraphiques produites en écriture nastaliq en (Grande) Perse au cours du XVIIe siècle.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016