Vers de Baba Tahir

Description

Le fragment de calligraphie présenté ici comprend différents extraits en prose et en vers. Dans le panneau central de couleur bleue, les vers écrits par le poète persan du XIe siècle Baba Tahir décrivent sa détresse et son sentiment d'infériorité : « Je suis la fourmi que l'on écrase / Non l'abeille dont le dard fait souffrir ». D'autres vers persans apparaissent au-dessus et au-dessous du panneau central. À gauche, verticalement, se trouve également un registre contenant une duʻaʼ (prière en vers) élaborée, souhaitant à un roi prospérité et bonheur. Les textes sont exécutés à l'encre noire en écriture nastaliq sur divers papiers colorés et décorés de motifs dorés, découpés individuellement et collés ensemble pour ne créer qu'une seule composition. Les espaces triangulaires laissés vides par l'intersection des lignes de texte diagonales et des cadres rectangulaires sont décorés d'enluminures bleues et or. L'ensemble du panneau de texte est collé sur un feuillet plus large de couleur crème orné de paillettes d'or et renforcé par du carton. Le fragment n'est ni daté ni signé. Il semble néanmoins avoir été créé dans l'Iran du XVIe ou du XVIIe siècle, puis placé dans un muraqqaʻ (album) de calligraphies.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016