Piège d'amour

Description

Ce fragment de calligraphie contient un certain nombre de vers poétiques, écrits diagonalement, horizontalement et verticalement, dans des panneaux distincts de papier beige et doré. Deux panneaux dorés horizontaux situés dans les parties supérieure et inférieure contiennent les bayts (vers) suivants : « Ton corps revêtu d'une (de ta) chemise, / Est seul et n'a pas son pareil, quel corps est le tien ! ». En puisant dans le potentiel symbolique de l'expression arabe pour proclamer l'unité de Dieu, « Il est seul et n'a pas de compagnon », le poème décrit la beauté divine de l'être bien-aimé. Dans le panneau de texte principal, un rubaʻi (quatrain) exécuté en diagonale dans une grande écriture nastaliq de couleur noire décrit l'humiliation due à la passion indomptée de l'amour : « Tu es venu à cheval et tu as poursuivi mon cœur et mon corps pour toi-même / Tu as tranché la corde de la raison et l'as attachée à la passion du cheval / Je cachais mes pleurs dans ma robe, (et) soudain, tu m'as ignoré, intoxiqué (par l'amour) / J'ai subi le déshonneur, moi avec ma robe détrempée et une centaine d'autres avec leurs robes immaculées ». Dans l'onglet doré de la partie inférieure gauche du panneau de texte principal, figure la signature d'un certain Muhyi, qui précise être l'auteur du texte et demande le pardon de ses péchés. Il est possible d'assimiler Muhyi soit à Muhyi al-Din al-Khurasani ou à Mawlana Muhyi, actif de 1550 à 1600 environ. Ce fragment a donc probablement appartenu à un muraqqaʻ (album) de calligraphies créé en Iran au cours de la période safavide.

Dernière mise à jour : 30 septembre 2016