Deux bayts (vers) de poésie

Description

Ce fragment de calligraphie comprend deux bayts (vers) de poésie en persan, sans rapport entre eux. Les deux premières lignes indiquent : « Pourquoi voudrait-on se battre contre quelqu'un comme moi ? / Qu'y a-t-il à gagner si je meurs et si mon sang coule ? ». L'on peut lire sur les deux dernières : « Durant la nuit et le jour du printemps / Le nuage, chagrin, pleurait ». Le texte est rédigé à l'encre noire en écriture nasta'liq oblique sur une feuille de papier beige. Les bordures or et bleues ont été collées sur la feuille à la hâte. La date sanah (an) 1006 (1597−1598) est visible dans l'angle inférieur droit du panneau de texte. Bien que ce fragment de calligraphie ne soit pas signé, une note au verso l'attribue à un certain Sultan Hafiz Muhammad 'Ali, frère d'Hafiz Nur Allah. Il pourrait s'agir du calligraphe Mawlana Sultan Muhammad, fils (et non frère) de Mawlana Nur Allah et élève de l'éminent calligraphe persan Sultan 'Ali Mashhadi (mort en 1514). Toutefois, l'année indiquée sur le fragment est plus de 80 ans ultérieure à la mort de Sultan 'Ali Mashhadi, date trop tardive pour soutenir une telle attribution. Même si Sultan Hafiz Muhammad n'est pas clairement identifiable, le calligraphe qui exécuta ce fragment fut certainement un maître safavide de l'écriture nasta'liq.

Dernière mise à jour : 3 mai 2016