Levha (panneau de calligraphie) en l'honneur de l'imam 'Ali

Description

Ce panneau de calligraphie loue le gendre de Mahomet, 'Ali, et sa célèbre épée à deux pointes Zulfikar, qu'il hérita du Prophète. Dans la partie supérieure, l'on peut lire la déclaration à l'encre noire : « Il n'y a pas de héros comme 'Ali [et] il n'y a pas d'épée comme Zulfikar ». La vocalisation de cette proclamation est marquée à l'encre rouge. Directement sous l'inscription faisant l'éloge d'Ali, plusieurs vers écrits en rouge (avec la vocalisation en bleu), en bleu (avec la vocalisation en rouge) et en noir (avec la vocalisation en rouge) louent l'imam, le prophète Mahomet et Dieu. Un quatrain élogieux supplémentaire, les quatre vers obliques écrits à l'encre bleue, glorifie un souverain en établissant un parallèle avec les grands rois de Perse Jamshid et Feridun. L'artiste Farid al-Din a signé l'ouvrage dans l'angle inférieur droit. Malheureusement, ce levha ou lawha (panneau de calligraphie) n'est pas daté. Les levhas sont typiques des traditions calligraphiques turques du XIXe siècle, indiquant que cet ouvrage fut probablement réalisé à cette époque en Turquie ou en Iran pour un mécène de tendance chiite. Produit sur un morceau de papier épais beige, le panneau de calligraphie est doté d'un cadre décoré de motifs de fleurs peints d'or. Les restes de papier bleu et blanc ebru ou abri (marbré) à peine visibles sur les bordures verticales de droite et de gauche suggèrent qu'à une certaine époque le panneau était collé sur une feuille de papier marbré et qu'il faisait partie d'un album de calligraphies.

Dernière mise à jour : 3 mai 2016