Bénédictions de l'Aïd

Description

Ce fragment de calligraphie propose des bénédictions en arabe à un souverain à l'occasion de l'Aïd (également transcrit Id). De nombreux épithètes et titres de mécène sont inclus dans le texte qui est exécuté en écriture nastaliq à l'encre noire sur un papier beige. Les mots sont totalement vocalisés en noir et encadrés de bandes de nuages sur fond doré. Le panneau de texte comporte une bordure décorée de motifs de fleurs et de vigne rouges, bleues et vertes. Il est collé sur un papier orange saumon plus grand renforcé par du carton. Le calligraphe, (Muhammad) Ali, a signé son œuvre et l'a datée de 1142 après l'Hégire (1729–1730 après J.-C.) dans le coin inférieur gauche. Il semble que le nom du calligraphe d'origine, qui comprenait le nom Ali, ait été effacé intentionnellement. En conséquence, il est possible que la date soit aussi une correction ultérieure. Les panneaux de texte comme celui-ci, contenant diverses prières en arabe, en écriture naskh, ont été faits par le célèbre calligraphe persan du renouveau du naskh, Mirza Ahmad Nayrizi (mort en1152 après l'Hégire/1739 après J.-C.) et ses disciples. Pour cette raison, il est très probable que cette pièce ait été exécutée par un calligraphe perse actif durant le XVIIIe siècle.

Dernière mise à jour : 27 avril 2016