Ghazals par Sadi

Description

Ce fragment de calligraphie comprend un certain nombre de ghazals (versets lyriques) composés par Cheikh Sadi (mort en 691 après l'Hégire/1292 après J.-C.). Plusieurs de ces versets expriment la douleur de la séparation d'un ami et exhortent à la fidélité envers son compagnon. Le nom de Sadi apparait dans l'un des versets tout en bas de la colonne de droite. Le texte est exécuté à l'encre noire en écriture chikasta. Il est entouré de motifs de bandes de nuages sur fond couvert de feuilles dorées. L'espace central séparant le panneau de texte principal en deux colonnes est décoré de motifs de fleurs et de vignes bleues entrelacées. Le panneau de texte est orné de plusieurs cadres de décoration et collé sur un papier bleu paré de vignes florales entrelacées peintes couleur or. La signature du calligraphe a été apposée au centre du bas du panneau de texte (sous l'espace central). Elle indique : mashaqahu al-abd Abd al-Majid (écrit par le serviteur Abd al-Majid). Une note au verso du fragment, non visible sur cette image, précise aussi : « Abd al-Majid, inventeur du chikasta, XVIIIe siècle. » Il s'agit certainement du derviche Abd al-Majid al-Taliqani (mort en 1185 après l'Hégire/1771–1772 après J.-C.), résident d'Ispahan, capitale de la Perse, durant le XVIIIe siècle. Il fut maître calligraphe en nastaliq et crédité de l'invention du chikasta, une écriture très fluide et littéralement « brisée » dérivée du nastaliq. Poète pour son propre compte, il signait ses poèmes avec le nom de plume Khamosh (l'éteint).

Dernière mise à jour : 6 avril 2016