Louange (Madh) à Ali

Description

Ce fragment de calligraphie comprend quatre lignes de poésie chiite encourageant le talib (chercheur) à puiser une connaissance spirituelle de Dieu en comprenant Ali, le gendre du Prophète. Les versets indiquent : « Ô chercheur, recherche le secret de la vérité (Dieu) de (ses) noms / Du nom, recherche la quintessence de ce qui est nommé / De l'essence d'Ali, récite le nom de l'Exalté / Et du nom d'Ali, recherche la faveur du Très-Haut. » Ces versets tirent de la dichotomie symbolique entre al-ism (le nom) et al-musammah (le nommé) et entre dhat (essence) et zuhur (manifestation) présents dans les discussions sur al-asma al-husna (Dieu et ses beaux noms). Les versets transforment le thème théologique en poésie persane, tout en favorisant la compréhension chiite de Dieu (le but) par le biais d'Ali (le moyen). Les versets sont rédigés en écriture nastaliq noire encadrée de fines bandes de nuages sur un papier beige. Le texte (probablement une invocation de Dieu) dans le coin supérieur droit a été perdu, alors que le coin inférieur gauche contient la signature du calligraphe Abd al-Bari al-Housseini qui demande à Dieu le pardon de ses péchés. Abd al-Bari al-Housseini fut peut-être un calligraphe en écriture nastaliq dans l'Inde du XIXe siècle. Le cadre violet décoré de feuilles or et la feuille de papier marron avec un dos en carton, sur lequel le panneau de texte a été collé, semblent indiquer une provenance indienne.

Dernière mise à jour : 27 avril 2016