Page de mudrafat

Description

Ce fragment contient ce qui aurait été la première page d'un album d'exercices calligraphiques mufradat (alphabétiques). De tels albums comprennent en séquence al-huruf al-mufradah ou, dans la tradition ottomane huruf-i muqatta'a (les lettres individuelles) de l'alphabet arabe, suivies par les lettres dans leur forme composée (dans la tradition turque, murekkebe, littéralement « paires »). Les livres d'exercice apparurent au plus tard au XVIIe siècle en Turquie ottomane et se sont poursuivis jusqu'au XXe siècle. Ils étaient utilisés comme livres de modèles de calligraphie pour présenter aux étudiants l'alphabet arabe et la pratique d'une belle écriture. Ils sont aussi les témoins d'une chaine de transmission de la connaissance en calligraphie à travers les siècles. Les trois premières lignes de ce feuillet comprennent les lettres individuelles en ordre alphabétique. Au milieu de la troisième ligne apparait une rosette pointillée bleu clair et or, destinée à séparer les lettres isolées du haut de la séquence de lettres composées du bas. Les lettres composées combinent la seconde lettre de l'alphabet ba (b) aux lettres suivantes de l'alphabet. Entre les lignes de texte apparaissent des lignes courbes ondulées à l'encre noire destinées à remplir les espaces vides autrement non ornés de la composition. Les lettres sont en écriture nastaliq noire sur un papier beige et entourées de bandes de nuages à l'encre bleu clair et blanche. Entre les bandes et le cadre rectangulaire apparaissent des motifs floraux enluminés sur fond doré pointillé d'incisions en trois points. Les cadres de l'œuvre combinent des couleurs uniques avec un papier interne marbré blanc et gris. Le papier et les cadres sont placés sur un papier plus épais vert clair décoré de mouchetures dorées.

Dernière mise à jour : 27 avril 2016