Vers poétiques anonymes en arabe et en persan

Description

Ce fragment contient un poème arabe de huit vers dans le panneau central et des vers poétiques persans dans de petits registres rectangulaires disposés autour du panneau central et collés sur un fond bleu clair. Le poème arabe insiste sur la capacité de Mahomet à intervenir en faveur de sa communauté le jour du Jugement dernier. Il s'agit d'une sorte de requête ou d'éloge adressé au prophète qui apparaît sur de nombreux panneaux calligraphiques différents destinés à un affichage public ou insérés dans des albums de calligraphie. Les vers arabes et persans sont écrits en style nasta'liq, aussi appelé ta'liq (en turc) et farsi (en terre arabe). Le terme nasta'liq, qui associe naskh (cursive) et ta'liq (suspendu), fait référence à un mélange des deux styles qui aurait été inventé par le calligraphe persan du XIVe siècle Mir 'Ali Tabrizi. Ce fragment a peut-être été produit en Perse au XVIe siècle. La feuille centrale de calligraphie est constituée de papier brun parsemé de poussière d'or fin et comporte cinq carrés grossiers dorés à la feuille. Les panneaux calligraphiques sont séparés par des lignes dorées bordées de noir, formant des cadres rectangulaires pour les vers arabes. Autour du panneau central se trouve une bordure rose comportant des motifs floraux exécutés à l'or, avec une bordure bleu clair où figurent les 28 panneaux de vers persans entrelacés de motifs dorés de vigne. Ces planches calligraphiques sont toutes collées sur un papier contrecollé coloré décoré de fleurs, d'oiseaux et de plantes peints à l'or.

Dernière mise à jour : 17 octobre 2011