Izcalli, croissance, 18e mois du calendrier solaire aztèque

Description

Le codex Tovar, attribué à Jean de Tovar, jésuite mexicain du XVIe siècle, contient des informations détaillées sur les rites et les cérémonies des Aztèques (également connus sous le nom de Mexicas). Il est illustré de 51 aquarelles de la taille d'une page. Fortement influencées par les manuscrits pictographiques de la période précontact, ces peintures sont d'une qualité artistique exceptionnelle. Le manuscrit est divisé en trois sections. La première section contient une histoire des voyages des Aztèques avant l'arrivée des Espagnols. La deuxième section est une histoire illustrée des Aztèques. Dans la troisième section, le calendrier de Tovar transcrit un calendrier aztèque continu avec les mois, les semaines, les jours, les lettres dominicales et les fêtes liturgiques d'une année chrétienne de 365 jours. Dans cette illustration, extraite de la troisième section, une plante en fleurs est représentée devant le symbole de calli (maison). Selon le texte, le personnage européen ou espagnol, vêtu d'un habit rouge et tenant un livre, fut simplement dessiné pour indiquer, par une ligne tracée de son doigt à la page opposée, le début de la nouvelle année espagnole sur le calendrier. Ce mois est appelé Izcalli (renaissance). Le commentaire ne mentionne pas Xiuhtecutli, dieu du feu, dont les rites étaient célébrés pendant ce mois et qui symbolisait la mort de l'ancienne année et l'espoir de renouveau pour la nouvelle. Ce mois était suivi d'une période de cinq jours épagomènes ou néfastes du calendrier aztèque, appelée Nemontemi.

Dernière mise à jour : 26 octobre 2012