Tlacaxipehualiztli, fête de l'écorchement des hommes, second mois du calendrier solaire aztèque

Description

Le codex Tovar, attribué à Jean de Tovar, jésuite mexicain du XVIe siècle, contient des informations détaillées sur les rites et les cérémonies des Aztèques (également connus sous le nom de Mexicas). Il est illustré de 51 aquarelles de la taille d'une page. Fortement influencées par les manuscrits pictographiques de la période précontact, ces peintures sont d'une qualité artistique exceptionnelle. Le manuscrit est divisé en trois sections. La première section contient une histoire des voyages des Aztèques avant l'arrivée des Espagnols. La deuxième section est une histoire illustrée des Aztèques. Dans la troisième section, le calendrier de Tovar transcrit un calendrier aztèque continu avec les mois, les semaines, les jours, les lettres dominicales et les fêtes liturgiques d'une année chrétienne de 365 jours. Cette illustration, extraite de la troisième section, montre le dieu Xipe Totec, ou une personne l'incarnant, la langue tirée et portant une tunique faite de peau d'humain écorchée. Il porte une coiffe de plumes vertes et des sandales. Il tient un bâton crécelle dans la main gauche et deux épis de maïs attachés ensemble dans la main droite. Le bandeau de sa coiffe arbore un sabot de cerf. Son oreille droite est ornée d'un pendant doré qui se divise en deux. Une chèvre ou un bélier bondissant est représenté à ses pieds. Ce mois, assimilé à mars avec le signe astrologique du Bélier, commémorait la fête de Tlacaxipehualiztli (écorchement des hommes). Il est représenté par une image du dieu Xipe Totec, « notre seigneur l'écorché ». Le bâton crécelle et les deux épis de maïs attachés ensemble constituent deux de ses emblèmes. Le sabot de cerf est associé à ses rites de la chasse et le pendentif doré, appelé Teocuitlanacochtli, est également étroitement lié à ce dieu.

Dernière mise à jour : 26 octobre 2012