Peuples de pays étrangers : Chinois, Français

Description

Après près de deux siècles de contact restreint avec l'étranger, le Japon fut de plus en plus exposé à la culture occidentale dans les années 1850, à mesure que de nouveaux accords commerciaux facilitaient l'interaction interculturelle. L'afflux de technologies et de coutumes peu familières causèrent l'anxiété ainsi que la crainte de la population japonaise, et sa forte curiosité se manifeste dans les représentations détaillées de sujets étrangers par les artistes d'ukiyo-e (images du monde flottant). Cette gravure, publiée en 1861, est d'Ochiai (Utagawa) Yoshiiku (1833-1904), un élève du célèbre artiste d'ukiyo-e Utagawa Kuniyoshi (1798-1861), qui cofonda le premier quotidien, Nichi-Nichi, publié à Tokyo. Elle dépeint un Français assis sur une chaise une coupe à la main, tandis qu'un Chinois se tient à côté de lui, gesticulant pendant la conversation. Les descriptions de ces deux pays apparaissent sur le recto de l'estampe.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Marutetsu, Japon

Langue

Titre dans la langue d'origine

外國人物圖畫 南京 佛蘭西

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe sur papier hōsho : gravure sur bois, couleur ; 32,5 x 22 centimètres (bloc), 36 x 24,8 centimètres (feuille)

Notes

  • Tirée de la série intitulée : Gaikoku jinbutsu (Peuples de pays étrangers).

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 9 mars 2012