Le conte du coq

Description

La guerre russo-japonaise (1904-1905) fut documentée sur de nombreux supports, tels que des estampes, des photographies et des illustrations. Les victoires de l'armée japonaise au début de la guerre inspirèrent les œuvres de propagande d'artistes japonais. Cette estampe fait partie de la série Rokoku seibatsu senshō shōwa (La guerre expéditionnaire contre la Russie : contes hilarants). L'illustrateur est Utagawa Kokunimasa, aussi connu sous les noms de Baidō Bōsai ou Utagawa Kunimasa V (1874-1944). L'écrivain satirique Honekawa Dojin (pseudonyme de Nishimori Takeki, 1862-1913) accompagnait chaque illustration d'une description humoristique. La série se moquait des Russes, réputés pour leur faiblesse militaire, leur vanité et leur lâcheté. Le texte est ponctué de jeux de mots portant sur les caractères chinois qui indiquent des significations négatives, telles que la mort et la souffrance, ou des noms de lieux de bataille. Dans cette gravure publiée en 1904, trois soldats russes sont représentés près d'un feu de camp avec un coq, leurs tentes en arrière-plan. Ils discutent de la force militaire du Japon en employant différentes références se rapportant aux oiseaux.

Dernière mise à jour : 18 décembre 2013