Un marin japonais se bat à mains nues contre deux cuirassés russes (avec des bras, des jambes et un visage), un troisième cuirassé s'enfuit

Description

La guerre russo-japonaise (1904-1905) fut documentée sur de nombreux supports, tels que des estampes, des photographies et des illustrations. Les victoires de l'armée japonaise au début de la guerre inspirèrent les œuvres de propagande d'artistes japonais. Kobayashi Kiyochika (1847-1915) dessina ce feuillet satirique de la série Nihon banzai hyakusen hyakushō (Vive le Japon : 100 victoires, 100 rires). Kiyochika, connu pour ses estampes utilisant des techniques de peinture occidentales, fut brièvement sous la tutelle de Charles Wirgman (1832-1891), caricaturiste anglais pour le magazine Illustrated London News. Kiyochika devint également caricaturiste politique à temps plein pour un magazine japonais de 1882 à 1893. L'écrivain satirique Honekawa Dojin (pseudonyme de Nishimori Takeki, 1862-1913) accompagnait chaque illustration d'une description humoristique. Le duo personnifiait souvent des armes et des navires pour ridiculiser et déshumaniser les forces russes, et les mettre en contraste à l'armée et la marine japonaises, considérées plus fortes. Dans cette gravure, les navires russes subissent des dommages de la marine japonaise et tentent de s'enfuir vers le port de Vladivostok.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Ville de Yoshikawa, au Japon

Langue

Titre dans la langue d'origine

Japanese Sailor, with His Bare Hands, is Fighting with Two Russian Battleships (with Arms, Legs, and Faces), a Third Battleship Runs Away

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois , couleur ; 36,8 x 24,8 centimètres (feuille)

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 2 mars 2012