Le transport ferroviaire des troupes et soldats russes tombant dans la glace

Description

La guerre russo-japonaise (1904-1905) fut documentée sur de nombreux supports, tels que des estampes, des photographies et des illustrations. Les victoires de l'armée japonaise au début de la guerre inspirèrent les œuvres de propagande d'artistes japonais. Cette estampe fait partie de la série Rokoku seibatsu senshō shōwa (La guerre expéditionnaire contre la Russie : contes hilarants). L'illustrateur est Utagawa Kokunimasa, aussi connu sous les noms de Baidō Bōsai ou Utagawa Kunimasa V (1874-1944). L'écrivain satirique Honekawa Dojin (pseudonyme de Nishimori Takeki, 1862-1913) accompagnait chaque illustration d'une description humoristique. La série se moquait des Russes, réputés pour leur faiblesse militaire, leur vanité et leur lâcheté. Le texte est ponctué de jeux de mots portant sur les caractères chinois qui indiquent des significations négatives, telles que la mort et la souffrance, ou des noms de lieux de bataille. Ici, deux Japonais considèrent que ce n'est pas seulement la puissance de l'armée japonaise qui permet de gagner des batailles, mais l'imprudence des Russes qui ont construit une voie ferrée sur le lac Baïkal. Après avoir vu un train plonger, ils envisagent le sauvetage des soldats se noyant, mais les Russes ont « trop peur du Japon pour relever la tête, et sont trop impuissants pour atteindre leurs bras ».

Dernière mise à jour : 2 mars 2012