Une baleine et trois poissons attablés pour un dîner officiel de marins russes

Description

La guerre russo-japonaise (1904-1905) fut documentée sur de nombreux supports, tels que des estampes, des photographies et des illustrations. Les victoires de l'armée japonaise au début de la guerre inspirèrent les œuvres de propagande d'artistes japonais. Kobayashi Kiyochika (1847-1915) dessina ce feuillet satirique de la série Nihon banzai hyakusen hyakushō (Vive le Japon : 100 victoires, 100 rires). Kiyochika, connu pour ses estampes utilisant des techniques de peinture occidentales, fut brièvement sous la tutelle de Charles Wirgman (1832-1891), caricaturiste anglais pour le magazine Illustrated London News. Kiyochika devint également caricaturiste politique à temps plein pour un magazine japonais de 1882 à 1893. L'écrivain satirique Honekawa Dojin (pseudonyme de Nishimori Takeki, 1862-1913) accompagnait chaque illustration d'une description humoristique. La série se moquait des Russes, réputés pour leur faiblesse militaire, leur vanité et leur lâcheté. Ici, la dorade vous invite à un repas de Russes. Elle s'excuse de leur mauvais goût et de leur manque de tripes, malgré l'impression de supériorité qu'ils dégagent. Les invités sont surpris de voir combien il est facile de les avaler en entier. Des jeux de mots liés à la mer, aux poissons et à la mort apparaissent tout au long du texte.

Dernière mise à jour : 2 mars 2012