Afrique, Cap de Bonne-Espérance, élevage d'autruches

Description

Cette photographie d'un élevage d'autruches en Afrique du Sud est extraite de la collection de Frank et Frances Carpenter à la Bibliothèque du Congrès. Frank G. Carpenter (1855–1924) était un auteur américain de livres de voyage et de géographie mondiale dont les travaux contribuèrent à populariser la géographie et l'anthropologie culturelles aux États-Unis au début du XXe siècle. Composée de photographies prises et rassemblées par Carpenter et sa fille Frances (1890-1972) afin d'illustrer ses écrits, la collection comprend quelque 16 800 clichés et 7 000 négatifs sur verre et sur film. Dans le Nouveau recueil de géographie de Carpenter : Afrique (1924), l'auteur explique que les autruches sont élevées pour leurs plumes, car celles-ci sont utilisées dans différents produits. « La plupart des plumes d'autruche destinées au commerce proviennent d'oiseaux apprivoisés élevés dans des fermes. Dans la collecte des plumes d'autruches sauvages, les oiseaux sont tués par un chasseur et ils ne fournissent qu'un jabot de plumes. Les autruches d'élevage sont plumées tous les sept ou huit mois, de façon à produire de nombreux jabots. Ce ne fut qu'au siècle dernier que l'on découvrit que les autruches pouvaient être domestiquées, lorsqu'un fermier anglais vivant près du Cap attrapa des autruchons et les apprivoisa. Il les éleva dans des champs entourés de clôtures si hautes que les autruches ne pouvaient pas sauter par-dessus, il les nourrit, et les pluma deux fois par an. Les autruches grandirent, creusèrent des nids dans le sable, pondirent des œufs et les couvèrent. Elles s'épanouirent tant que l'affaire devint rentable ».

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014