Dayak, Singapour, debout, portrait, regardant vers la gauche

Description

Cette photographie est extraite de la collection de Frank et Frances Carpenter à la Bibliothèque du Congrès. Frank G. Carpenter (1855–1924) était un auteur américain de livres de voyage et de géographie mondiale dont les travaux contribuèrent à populariser la géographie et l'anthropologie culturelles aux États-Unis au début du XXe siècle. Composée de photographies prises et rassemblées par Carpenter et sa fille Frances (1890-1972) afin d'illustrer ses écrits, la collection comprend quelque 16 800 clichés et 7 000 négatifs sur verre et sur film. Dans l'ouvrage Java et les Indes orientales ; Java, Sumatra, Célèbes, les Moluques, la Nouvelle-Guinée, Bornéo et la péninsule Malaise (1923), qui fait partie de la série Les voyages autour du monde de Carpenter, Carpenter écrit : « Dans de nombreuses tribus dayaks, on considère qu'un homme n'est pas prêt à se marier tant qu'il n'a pas tué et décapité plusieurs personnes, et les hommes coupaient souvent une tête pour les rites funéraires. Les guerriers rapportent dans leur foyer les trophées dans des paniers et dans chaque demeure, quelle que soit son importance, des têtes sont suspendues au mur. Les différentes tribus ont leur propre façon de couper des têtes humaines et de les conserver ». Les Dayas, ou Dayaks, sont un peuple indigène de Bornéo.

Dernière mise à jour : 29 mai 2013