Archives d'examens de l'administration publique métropolitaine de la 23e année du règne de Chenghua (1487)

Description

Cet ouvrage est un recueil d'archives d'examens de l'administration publique datant de la 23e année du règne de Chenghua de la dynastie Ming (1487). En Chine, le système d'examens de l'administration publique fut établi officiellement durant la première moitié du VIIe siècle et continua avec quelques changements jusqu'à son abolition en 1905, à la fin de la dynastie Qing. L'objectif consistait à former et sélectionner des fonctionnaires qualifiés pour constituer une bureaucratie efficace et administrer le vaste pays sous l'empereur. Ce système fut conçu de façon à récompenser le mérite de tous les candidats masculins, et non leurs relations sociales et politiques ou leur fortune. Toutefois, les fils de la bourgeoisie et des commerçants prospères, qui constituaient « l'élite », réussissaient les examens et étaient nommés aux hautes fonctions de façon disproportionnée. En retour, ils soutinrent et renforcèrent la structure impériale et sociale. Avec l'aide de la cour impériale, ils influèrent également sur le programme et les qualifications requises pour ces examens, qui comportaient des difficultés pour les classes inférieures. Les principales ressources contenues dans ces archives datant des dynasties Ming et Qing font la lumière sur les aspects éducatifs, culturels, sociaux et politiques de l'époque. Ces archives contiennent souvent une préface, les sujets d'examen, ainsi que les noms et rangs des fonctionnaires ayant différents rôles lors de l'examen, tels que les examinateurs, les superviseurs, les surveillants, les ramasseurs de copies, les copistes, les relecteurs et les fournisseurs. Ces examens étaient organisés selon différents échelons, du niveau local, puis préfectoral, provincial et métropolitain, jusqu'au plus haut niveau impérial. Le cursus incluait des thèmes allant des études confucéennes classiques, telles que Si shu (les Quatre livres), à l'économie, la politique, la littérature et la poésie, la gouvernance, la défense nationale, l'histoire, le droit, les questions militaires, les sciences naturelles, l'agriculture et les coutumes. À la fin de la Chine impériale, le système d'examen permettait d'accéder aux nominations officielles. Parmi les examinateurs en chef répertoriés dans cet ouvrage, figurent Yin Zhi (1427–1511), membre de l'Académie impériale, président du Bureau de guerre et second gardien de l'héritier présomptif lors du règne de Chenghua, et Wu Kuan (1435–1504), poète et essayiste Ming issu d'une famille d'artisans du Jiangsu, qui remporta les plus grands honneurs lors des examens métropolitains et impériaux en 1472, et devint président du Conseil des rites. La préface fut écrite par Yin Zhi et la postface par Wu Kuan.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Chine

Langue

Titre dans la langue d'origine

成化二十三年會試錄

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

1 juan en 1 volume

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014