Annales du temple du marquis Xiao à Taiyangzhou

Description

Cet ouvrage fut compilé par Guo Zizhang (1543–1618), et édité et imprimé par Gan Yinqiu. Après avoir obtenu son jin shi en 1571, il occupa différentes fonctions, notamment celles de ministre du Bureau de guerre, de censeur en chef et de second gardien de l'héritier présomptif. Auteur de plusieurs histoires locales, Guo possédait également de vastes connaissances en histoire, stratégie militaire, littérature et médecine. L'exemplaire présenté ici est la seule copie encore existante de cet ouvrage et fut publié au cours de la seconde année du règne de Tianqi (1622). Composé de sept juan en deux parties et un volume, il contient de nombreux récits sur Xiao Hou (Marquis Xiao), notamment Xiao hou miao tu (Illustration du temple de Xiao Hou) et Xiao hou zhuan (Biographie de Xiao Hou), ainsi que plusieurs panégyriques impériaux, archives, biographies, avis et vers. Dans une illustration, le marquis Xiao est représenté assis au centre de l'image, les yeux illuminés, six gardes imposants debout à ses côtés. Selon la légende, Xiao Hou (1324–1405 env.), originaire de Taiyangzhou et de son vrai nom Xiao Tianren, devint un dieu de l'eau après sa mort, comme son père et son grand-père. Cet ouvrage décrit les exploits divins de Xiao. L'histoire raconte qu'en 1419, il apparut comme dieu de la mer pour secourir des marins en détresse en route vers les mers occidentales, une référence à l'un des voyages de Zheng He (1371–1433) qui mena les flottes en Asie du Sud-Est et Asie du Sud, au Moyen-Orient et en Afrique orientale entre 1405 et 1433. Par la suite, l'empereur Ming Yongle (règne : 1403–1424) accorda à Xiao le titre honorifique de Ying you hou (brave protecteur des océans). Au fil des siècles, Xiao Hou fut vénéré par les marins marchants et les coursiers. Plusieurs temples du marquis Xiao, construits ou rénovés jusque dans les années 1920, commémoraient trois générations de la famille Xiao. Cet ouvrage décrit le temple de Taiyangzhou Zhen, dans le Xin’gan Xian et la province du Jiangxi, et regorge d'informations sur la religion populaire chinoise de cette région. La préface, datée de 1622, fut écrite par Zhu Shishou, également originaire de Jiangxi et membre du mouvement Donglin, un groupe d'intellectuels et de fonctionnaires chinois de la fin de la dynastie Ming ayant pour mot d'ordre de combattre le laxisme moral et la faiblesse intellectuelle qui, selon eux, représentaient des menaces pour la vie publique. L'impression au bloc de bois est de grande qualité et très raffinée.

Date de création

Informations d'édition

Gan Fengliao, Yongxin Xian, Ji'an Fu

Langue

Titre dans la langue d'origine

太洋洲蕭侯廟志

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

7 juan en 1 volume

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 31 juillet 2012