Recueil de poèmes du Studio Yizhizhai

Description

L'auteur de cet ouvrage, Ding Yan (1794-1875), était originaire de Shanyang (partie de l'actuelle Huai'an, dans la province du Jiangsu), érudit accompli et fonctionnaire du gouvernement. Après avoir atteint le rang de ju ren, candidat ayant réussi l'examen de niveau provincial mais ayant échoué au jin shi (doctorat), il refusa des nominations officielles mineures et retourna à Shanyang, où il joua un rôle actif dans les affaires locales. En 1842, il conduisit le corps civil local dans la défense de sa ville, fit face à la flotte britannique entrée sur le fleuve Yangtsé et prit en charge la réparation des murs de la ville. En 1843, il fut récompensé par le titre de secrétaire du Grand Secrétariat. Dix ans plus tard, il défendit sa ville à nouveau, cette fois contre les rebelles Taiping. En 1853, accusé d'avoir commis des erreurs dans l'organisation de la milice, il fut condamné et banni, puis libéré plus tard. En 1861, Ding fut officiellement nommé, par décret impérial pour ses efforts dans la défense de Shanyang, pour siéger à la Commission pour la formation des corps civils dans le nord du Jiangsu, avant de finalement recevoir le titre de fonctionnaire de second rang. Plein d'entrain, il contribua à enrailler la famine et draguer les voies navigables. Il plaida pour l'émission de papier-monnaie et la stricte interdiction de l'opium. Il dirigea également plusieurs académies locales et fut l'un des compilateurs en chef de l'histoire locale de Shanyang. Ding était surtout connu pour son érudition et ses ouvrages littéraires. Quelque 50 ouvrages lui étant attribués sont connus, dont 23 ont été collectés en 1862 sous le titre de Yi zhi zhai cong shu (Recueil d'œuvres du Studio Yizhizhai). Ses poèmes et ses courts essais de 16 juan, intitulés Yi zhi zhai shi wen ji (Recueil de poèmes et d'essais du Studio Yizhizhai), ne furent jamais imprimés. L'érudit et archéologue Luo Zhenyu (1866-1940) acquit un exemplaire manuscrit du travail de cet auteur auprès des descendants de Ding, à partir duquel il sélectionna et imprima en 1915 un juan des essais de Ding et un juan de ses poèmes. L'édition de la Bibliothèque du Congrès est un manuscrit Qing ayant conservé le titre original. Il inclut un certain nombre de préfaces, de poèmes et d'inscriptions écrites par différents savants et hommes de lettres. Parmi ces textes figurent la propre préface de Ding (datée de 1832) et celles de Zhou Ji (1836) et de Dashi Sheng (1824), des poèmes de Pan Deyu (1828) et de Wang Gui (1831), ainsi que des inscriptions de Zhu Qi (1844) et de Huang Juezi (1836). Il contient également des marques manuscrites qui pourraient provenir de la propre main de Ding Yan.

Dernière mise à jour : 24 mai 2017