Essais d'exercice de la salle Enfutang

Description

Le compilateur de ce manuscrit en deux volumes est Yinghe (1771-1839), un écrivain et fonctionnaire mandchou qui obtint son jin shi (doctorat) en 1793. Il entra à l'académie Hanlin et en devint un compilateur deux ans plus tard. En 1799, il fut nommé sous-chancelier du Grand Secrétariat et, un an plus tard, devint vice-président du Conseil des rites. En 1801, il obtint le poste concomitant de ministre de la Famille impériale, poste occupé à une certaine époque par son arrière-grand-père. Cette même année, il fut transféré à l'Office du revenu. En 1804, il devint grand conseiller. En 1829, il fut privé de ses bureaux, ses biens lui furent confisqués et il fut banni vers la province du Heilongjiang au nord de la Chine, avec ses deux fils. Pendant son exil, il étudia les conditions locales à Qiqihar, la capitale de la province, et écrivit deux ouvrages sur la région. Plus tard, gracié et autorisé à revenir dans la capitale, il acheta un jardin dans les collines ouest et y vécut ses dernières années. Il fut honoré à titre posthume au grade de fonctionnaire de troisième rang. Pendant les dernières années de sa vie, il édita ses propres écrits, connus collectivement sous le titre de En fu tang quan ji (Collection complète des travaux de la salle Enfutang), parmi lesquels se trouvait cet ouvrage. Ces essais furent écrits dans un style d'examen. Entre 1800 et 1809, dans le cadre de sa carrière officielle, Yinghe conduisit deux examens provinciaux et deux examens métropolitains. Beaucoup de savants et officiels renommés obtinrent leurs postes en passant les examens menés par Yinghe et en s'en faisant les disciples. Une inscription sur la couverture du premier volume, écrite par l'auteur lui-même, indique que l'éditeur de l'ouvrage est son professeur Li Jing'an.

Dernière mise à jour : 13 janvier 2012