Recueil de poèmes Jing Xin par Chen Zi

Description

Ce recueil manuscrit contient des poèmes de Chen Zi (1683-1759), originaire de Yuyao dans la province du Zhejiang, célèbre poète et calligraphe pendant les périodes de Kangxi et Qianlong de la dynastie Qing. Bien que recommandé à deux reprises pour des fonctions officielles, Chen refusa de servir la cour des Qing. Les poèmes de ce recueil furent copiés et préservés par ses amis pendant l'inquisition littéraire de la dynastie Qing. L'inquisition littéraire en Chine connaît une longue histoire, mais durant la dynastie Qing, une telle persécution officielle d'intellectuels, communément appelée wen zi yu (emprisonnement pour écriture), était particulièrement répandue. Pour empêcher l'opposition d'intellectuels et les réduire au silence, les autorités interprétaient le sens des œuvres d'un individu en fonction de leurs propres règles et cherchaient tout mot ou phrase leur permettant d'obtenir les preuves nécessaires à leur persécution. La préface de Chen et l'avant-propos de Zheng Yiting sont imprégnés de tristesse en raison du changement de dynastie, de chagrin à cause de l'inquisition littéraire et de lamentations pour être nés à un moment inopportun. L'ouvrage est constitué de six juan, les cinq premiers contenant 30 poèmes et le sixième en contenant un seul intitulé Jiu jiu yue fu (Poèmes écrits dans le style yue fu), avec des références à des événements historiques de la dynastie Ming. Les poèmes sont classés par ordre chronologique allant de la 52e année du règne de Kangxi (1713) à la 12e année du règne de Qianlong (1747).

Dernière mise à jour : 18 mars 2015