Un cancer suppurant propage son influence maléfique

Description

Cet ouvrage est un exemplaire manuscrit avec une table des matières, mais sans préface, qui emprunte son titre à la couverture du premier volume. L'ouvrage de six juan en six volumes contient des mémoires rédigés par un fonctionnaire Qing, Huang Juezi (1793-1853), qui joua un rôle important pendant la première guerre de l'opium (1839-1842). Dans le premier ouvrage, daté de la 18e année du règne de Daoguang (1838), il recommanda l'adoption de lois drastiques visant à interdire l'opium. Ce mémoire fut envoyé à tous les hauts fonctionnaires administratifs dans les provinces pour discussion, dont les résultats furent rapportés au trône par Lin Zexu, le commissaire impérial avec le pouvoir plénipotentiaire nommé par l'empereur afin de mettre fin à la domination de l'opium à Canton. Dans le dernier mémoire, à partir de 1843, Huang Juezi demanda à l'empereur d'émettre un édit impérial afin de destituer trois hauts fonctionnaires, Qishan, Yijing et Wenyu, du bureau et leur ordonner de réfléchir à leurs méfaits. Qishan, qui occupa diverses hautes fonctions, remplaça Lin Zexu en 1840 et dirigea les négociations avec les Britanniques, pendant lesquelles il accepta la cession de Hong Kong et une indemnité de 6 millions de dollars en argent. Qishan fut condamné, congédié et banni, mais après la fin de la guerre en 1842, il fut rétabli et devint gouverneur général de plusieurs provinces. Yijing, un arrière-petit-fils de l'empereur Qianlong (1711-1799), reçut le grade de général en tant que commandant de la province du Zhejiang, et Wenwei fut fait commandant adjoint. En mars 1842, les forces de Yijing attaquèrent Ningbo, alors sous occupation britannique, mais furent totalement vaincues. Yijing échoua également dans d'autres actions militaires. Il fut emprisonné la même année, mais fut plus tard gracié et rétabli. Le mémoire de Huang indique que ces trois fonctionnaires sont responsables des revers militaires de l'armée pendant la guerre. Outre les mémoires et les édits impériaux, ce manuscrit contient de la correspondance, des biographies et des versets. Les textes sont bien organisés et constituent des sources utiles pour l'étude des guerres de l'opium.

Dernière mise à jour : 18 mars 2015