Mémoires du trône de notre glorieuse dynastie

Description

Cet ouvrage fut l'un des livres interdits pendant la dynastie Qing. L'interdiction et la destruction de livres remontent à loin dans l'histoire de la Chine et se sont particulièrement répandues sous l'empereur Qianlong (règne de 1736 à 1795) de la dynastie Qing, lorsque l'encyclopédie Si ku quan shu (La bibliothèque complète des quatre trésors) était en cours d'élaboration. Quelque 3 100 ouvrages et environ 150 000 exemplaires de livres furent brûlés ou interdits. Des livres sur l'histoire, la biographie, la philosophie, la littérature et même quelques ouvrages de science, technologie et d'économie Ming considérés comme ayant un contenu frappé de proscription, comme les sentiments antimandchous ou des mots répréhensibles, étaient ciblés. Cet ouvrage ne fut pas inclus dans Si ku quan shu zong mu (Le catalogue général de la bibliothèque complète des quatre trésors). Le titre peut être trouvé à la fois dans Jin shu zong mu (Le catalogue général des livres interdits) et dans Wei ai shu mu (Index des œuvres contre la coutume ou la loi). Le catalogue général des livres interdits l'enregistra avec un titre différent, Bu kui tang ke zou shu (Mémoires gravés à Bu kui tang). À la cour impériale chinoise, les documents tels que les mémoires et les édits fonctionnaient comme des outils pour faciliter la communication entre l'empereur, son administration et ses fonctionnaires, afin de permettre à l'empereur de comprendre les affaires de l'État et de les utiliser comme bases de sa politique. Le terme zou yi indique essentiellement les mémoires personnels présentés par de hauts responsables à l'empereur, souvent avec des recommandations et des propositions d'action. Certains mémoires pouvaient ne pas être autorisés par l'empereur, tandis que d'autres pouvaient ne jamais parvenir au trône. Cependant, ce sont d'importantes sources historiques qui aident à comprendre la diversité des opinions tenues sur divers sujets et événements de l'époque. Un certain nombre de recueils de mémoires et d'écrits choisis sur les affaires d'État de la dynastie Ming ont survécu. Cet ouvrage a été compilé par Wu Daoxing pendant le règne de Wanli (1573-1620). Après avoir obtenu son jin shi (doctorat) en 1595 et avoir été plus tard promu au rang de wen lin lang, Wu Daoxing occupa une fonction à la Cour de cérémonie sacrificielle impériale. L'ouvrage est constitué de 32 ans de documents, datant de la première année du règne de Wanli de la dynastie Ming (1573), organisés en 24 parties, avec des titres tels que jun dao (la voie du législateur) et guo shi (politique nationale). La préface du compilateur est datée de 1607.

Compilateur

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Tang shi, Jinling (aujourd'hui Nanjing)

Langue

Titre dans la langue d'origine

熙朝奏議

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

6 juan, 16 volumes

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 24 mai 2017