Symboles de la liberté et de l'humanité. La Croix-Rouge, la mère de toutes les nations

Description

Cette affiche en langue française fait partie d'une série, publiée par la Croix-Rouge américaine durant la Première Guerre mondiale, présentant les drapeaux des pays alliés ou associés aux États-Unis dans la guerre. Deux infirmières de la Croix-Rouge y sont illustrées. L'une d'entre elles est une représentation de la Vierge, qui semble bercer dans ses bras un soldat blessé sur une civière, entre les drapeaux d'Haïti et des États-Unis. Le titre indique : « Symboles de la liberté et de l'humanité. La Croix Rouge, la mère de toutes les nations ». Après que les États-Unis déclarèrent la guerre à l'Allemagne, Sudre Dartiguenave, président d'Haïti, demanda au parlement haïtien d'émettre une déclaration de guerre en réponse à la destruction d'un bateau à vapeur français par un sous-marin allemand. Une partie de l'équipage et des passagers du bateau à vapeur étaient des citoyens haïtiens. Le parlement refusa, mais il adopta quelques jours plus tard une résolution condamnant la guerre sous-marine à outrance et permettant au président de rompre toute relation diplomatique avec l'Allemagne si celle-ci refusait de promettre des réparations et des garanties pour l'avenir. Haïti finit par déclarer la guerre à l'Allemagne le 12 juillet 1918, mais le pays ne contribua pas militairement à l'effort de guerre.

Dernière mise à jour : 19 juillet 2017