En France, l'ébénisterie et la confection sont deux métiers populaires enseignés aux soldats invalides

Description

Cette affiche de 1919, produite peu après la fin de la Première Guerre mondiale, provient d'une exposition de l'Institut de la Croix-Rouge américaine pour les mutilés et les handicapés, ainsi que pour les non-voyants. Elle montre deux scènes où les soldats invalides en France apprennent des compétences utiles pour leur permettre de trouver un emploi après leur démobilisation du service militaire. Les images sont accompagnées des légendes : « Des Serbes infirmes dans l'atelier de menuiserie à Lyon, en France » et « Un cours de confection enseigné à Paris par un instructeur unijambiste. » Durant la Première Guerre mondiale, les pertes humaines américaines dépassèrent les 320 000 victimes, dont plus de 117 000 morts et 204 000 blessés. Après la guerre, la Croix-Rouge et d'autres organisations privées aidèrent les vétérans handicapés en proposant des ergothérapies, en enseignant de nouvelles compétences et en fournissant une assistance aux familles dépendantes de vétérans hospitalisés. L'affiche témoigne de la volonté de s'inspirer de la France, qui essuya en quatre ans de conflit plus de 3,8 millions de victimes (tués, blessés et prisonniers), dont près de 2 millions de blessés.

Dernière mise à jour : 14 novembre 2017