4 raisons d'acheter des obligations de la Victoire

Description

Cette affiche de la Première Guerre mondiale fut produite au Canada, en 1917. Elle représente les « 4 raisons d'acheter des obligations de la Victoire ». Les « raisons » sont les quatre plus importants dirigeants allemands civils et militaires, dont le visage était familier à de nombreux Canadiens dans les dépêches d'actualité : le kaiser Wilhelm II, empereur d'Allemagne ; le maréchal Paul von Hindenburg, chef de l'état-major de l'armée impériale allemande ; le prince Wilhelm, fils de l'empereur et héritier du trône ; et le grand-amiral Alfred von Tirpitz, fondateur de la flotte allemande. Le Canada, dominion de l'Empire britannique, joua un rôle majeur dans le combat aux côtés des Alliés, coalition des puissances britannique, française et russe. Pour collecter les fonds permettant de poursuivre la guerre, les nations alliées vendirent des obligations de guerre portant intérêt, que le Canada commença à appeler « obligations de la Victoire » (ou « emprunts de la Victoire ») en 1917. Entre 1915 et 1919, le gouvernement canadien mena cinq campagnes d'obligations. Pour chacune d'entre elles, le Victory Loan Dominion Publicity Committee (Comité de publicité du Dominion quant aux emprunts de la Victoire) produisit une affiche encourageant les citoyens canadiens à acheter des obligations. Il inaugura également ces campagnes par des cérémonies, des parades et des apparitions de célébrités. Sur la souscription d'une obligation de la Victoire de la campagne de 1917, on pouvait lire les mots suivants : « Riche ou pauvre, celui qui, à cette heure suprême, n'offre pas toutes ses économies pour la sécurité du pays, est peu à envier ». Les Canadiens répondirent avec enthousiasme. Les enfants joignirent la cause en accumulant des timbres d'épargne qu'ils pouvaient utiliser pour acheter des obligations. Les communautés collectant des sommes d'argent considérables étaient récompensées par un drapeau d'honneur des obligations de la Victoire.

Dernière mise à jour : 19 juillet 2017