Sanogawa Ichimatsu III dans le rôle de la courtisane Onnayo de Gion et Ichikawa Tomieimon dans le rôle de Kanisaka Tōma

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Cette estampe est une reproduction moderne d'un travail antérieur de Tōshusai Sharaku, un artiste ayant produit des estampes d'acteurs au style radical au cours d'une courte période de dix mois en 1794–1795. L'identité et l'existence de Sharaku restent toutefois un mystère, puisqu'il n'existe aucun témoignage concernant le reste de sa vie. La sincérité unique de la représentation de ses sujets révélait l'interaction entre l'acteur dans son rôle en tant que personnage fictif et en tant qu'individu. L'image s'inspire d'un Kabuki-kyōgen (une pièce comique) populaire. Les deux personnages, apparemment disparates, sont liés avec brio à travers l'opposition, exprimée dans les traits du visage comme la ligne faciale, les yeux et les sourcils. L'image produite met en contraste l'allure fière et séduisante de la courtisane Onnayo avec l'apparence médiocre de son adversaire, un personnage secondaire de la pièce.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

三代目佐野川市松・市川富右衛門

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois, couleur

Notes

  • Fait partie de : la collection H. Irving Olds

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 25 septembre 2015