La jeune fille Oshichi

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Tiré de la série Edo Meisho (Sites célèbres d'Edo), cette estampe de 1867 montre Yaoya Oshichi (1666–1683), la jeune fille du marchand de fruits et de légumes. La koma-e (vignette) montre une place célèbre d'Edo connue sous le nom d'Ai no Uchi. Lorsque la maison familiale brûla au cours du grand incendie de 1682, Oshichi et son père trouvèrent refuge dans un temple, où Oshichi tomba amoureuse d'un jeune homme qui étudiait là-bas. Le père et la fille rentrèrent chez eux une fois leur maison reconstruite mais, pour pouvoir retourner au temple et retrouver son amour, Oshichi incendia à nouveau la maison. Sa punition fut l'exécution par le feu en 1683 à l'âge de 17 ans. L'histoire d'Oshichi est racontée dans un drame de Kabuki et au théâtre de marionnettes, où son personnage est représenté vêtu d'un kimono portant le motif distinctif du chanvre en forme d'astérisque qui lui est associé.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Magasin Masuda devant le temple de Shiba Shinmei mae, Japon

Langue

Titre dans la langue d'origine

お七

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois, couleur ; 38 x 25,4 centimètres

Notes

  • Tiré de la série : Edo meisho awase no uchi : Sites célèbres d'Edo

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015