Bébé poisson blanc

Description

Un style nouveau et moins formel de poésie appelé haikai (vers liés) se propagea parmi les populations urbaines de Kyoto, d'Osaka et d'Edo dans le Japon du XVIIe siècle. Le haikai était également une activité sociale, et des rencontres de vers liés avaient lieu régulièrement chez soi ou au restaurant. De tels rassemblements poétiques contribuèrent au développement, dans des sphères privées, d'impressions au bloc de bois appelées surimono (objet imprimé), qui associaient des images à des vers représentatifs du cercle littéraire. Les images aussi bien que les vers se voulaient « réservés aux initiés », pour une audience raffinée et instruite. Ces surimonos étant destinés à être offerts et non vendus, les artistes, les graveurs et les imprimeurs apportaient un soin extrême à leur réalisation. Le produit final compte bien souvent parmi les exemples les plus remarquables de l'art de l'impression au bloc de bois. Cette estampe de Ryūryūkyo Shinsai (environ 1764–1820) est une nature morte représentant des légumes coupés et une casserole contenant des poissons des glaces sur un plateau. Le poème de ce surimono traduit par Dontontei Wataru (mort en 1822) indique : « Les poissons des glaces (cuisent) comme de la neige fondante / Paisiblement, le vin réchauffe ma poitrine / Je me sens comme une source d'un millier de pièces d'or. »

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015