La Défense, et illustration de la langue française

Description

Joachim Du Bellay naquit en Anjou, dans l’ouest de la France, en 1522 environ. En 1549, il publia L'Olive, son premier recueil de sonnets et premier cycle de sonnets d’amour en langue vernaculaire française. Cette même année, il exprime ses idées sur la langue française et la pratique poétique dans son œuvre La Deffence, et illustration de la langue francoyse. Du Bellay partage son essai avec un groupe d’amis, qui constitueront ensuite le groupe de poètes du XVIe siècle connus sous le nom de la Pléiade. Son texte, qui s’insère dans un plus vaste débat sur l’art poétique, va devenir le manifeste de la nouvelle école littéraire. Du Bellay y fait l’apologie de la langue française contre ceux, notamment les humanistes de la Renaissance, qui préfèrent les langues anciennes comme le grec et le latin. Du Bellay accompagne son attaque contre les humanistes d’une critique envers les vieux poètes français. Il défend qu’il convient de renouveler la langue et la syntaxe française, et de créer des genres littéraires nouveaux. Ensemble, Du Bellay, Pierre de Ronsard (1524-1585), Jean-Antoine de Baïf (1532-1589), Étienne Jodelle (1532-1573) et d’autres vont adopter cette nouvelle approche de la poésie. Du Bellay eut une santé fragile durant toute sa vie et mourut à Paris en 1560.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Arnoul L'Angelier, Paris

Titre dans la langue d'origine

La Deffence, et illustration de la langue francoyse

Type d'élément

Description matérielle

47 pages

Notes

  • Sur la page de titre, I.D.B.A. correspond à Joachim Du Bellay d'Anjou. Certaines éditions ultérieures furent publiées sous le nom de l'auteur.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 août 2014