Tasse de saké

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Cette estampe provient de la série Meriyasu Eshō (une sélection d'images associées à la chanson de nagauta, meriyasu). Le Meriyasu était un genre de musique initialement joué pour le théâtre Kabuki, employé pour créer l'atmosphère d'une scène contemplative ou lyrique. Santō Kyōden (1761–1816), aussi connu sous le nom de Kitao Masanobu, réalisa cette œuvre au cours de sa courte carrière de dessinateur de l'ukiyo-e entre 1780 et 1784. Suivant les traces de son maître Kitao Shigemasa, il préférait dessiner des bijin-ga (images de jolies femmes) dans un style élégant et mature. Le reste de sa vie fut principalement consacré à l'illustration de livres et, avec plus de succès, à l'écriture de gesaku (fictions populaires).

Langue

Titre dans la langue d'origine

さかづき

Type d'élément

Description matérielle

1 estampe : gravure sur bois, couleur ; 26,1 x 18,4 centimètres

Notes

  • Tiré de la série : Meriyasu eshō : Une sélection d'images associées à la chanson de Nagauta, Meriyasu.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015