Courtisane regardant la berge du Nihon

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Les bijin-ga (images de jolies femmes) reproduisent les tendances de la beauté féminine en présentant à la fois des images réelles et idéalisées de courtisanes de haut rang, de personnages historiques, de geishas (interprètes de musique et de danse), de courtisanes de rang inférieur, de personnages fictifs, de citoyennes notables et de femmes ordinaires. Sur cette estampe datant de 1794 environ, Toyokuni (1769–1825) choisit de montrer une courtisane debout, représentée à un moment de sa vie quotidienne, plutôt que d'insister sur un érotisme trop manifeste. Tokoyuni était un artiste de l'ukiyo-e de grande renommée, qui a contribué à imposer les nishiki-e (estampes multicolores) comme une forme d'art populaire à travers le Japon.

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015