Kume l'immortel espionne une beauté

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Ce sumizuri-e (estampe monochrome) n'est pas signé, mais des universitaires ont récemment attribué cette œuvre précoce à l'artiste Sugimura Jihei, auteur d'estampes et de livres de la période Edo, actif des années 1680 jusqu'au début des années 1700, qui fut l'un des disciples de Hishikawa Moronobu. Le sujet de l'estampe est Kume l'immortel, un célèbre ermite qui maîtrisait le pouvoir de voyager à travers les airs à sa guise. Sur cette représentation, la vue d'une jeune femme dénudant ses jambes tandis qu'elle fait sa lessive provoque la déconcentration de Kume, qui tombe du ciel.

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015