Version actualisée de Hagoromo

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Cette estampe enjouée d'Ishikawa Toyonobu (1711–1785) représente une scène du folklore de hagoromo (littéralement, « kimono de plumes » ou vêtement céleste), dans lequel un jeune homme aide un esprit aérien féminin à récupérer sa cape dans un arbre. En retour, il a la chance de pouvoir assister à sa danse céleste, mais l'esprit s'élève dans les airs en dansant, retournant dans les cieux. Les lignes fluides de la robe qui révèlent sa jambe sont caractéristiques de la maturité du style des bijin-ga (images de jolies femmes) d'Ishikawa Toyonobu. Les bijin-ga reproduisent les tendances de la beauté féminine en présentant à la fois des images réelles et idéalisées de courtisanes de haut rang, de personnages historiques, de geishas (interprètes de musique et de danse), de courtisanes de rang inférieur, de personnages fictifs, de citoyennes notables et de femmes ordinaires.

Dernière mise à jour : 18 septembre 2015