Ichikawa Ebizō dans le rôle de Takemura Sadanoshin

Description

Le terme ukiyo-e, littéralement « images du monde flottant », se rapporte à un genre d'illustrations japonaises très en vogue au cours de la période Edo (1600–1868). Comme le suggèrent les mots « monde flottant », qui prennent racine dans la vision du monde éphémère du bouddhisme, l'ukiyo-e capturait la dynamique changeante de la vie urbaine de l'époque. Bien qu'elles soient accessibles et satisfassent des goûts « communs », ces impressions présentent des détails artistiques et techniques remarquablement sophistiqués, avec des sujets allant des portraits de courtisanes et d'acteurs à la littérature classique. Dans ce yakusha-e (peinture d'acteurs) de Tōshusai Sharaku, un célèbre acteur de Kabuki joue le rôle d'un père malheureux qui se suicide pour racheter l'honneur de sa fille. Le coin de sa bouche exprime sa sombre détermination, tandis que ses mains invoquent le pardon. Sharaku réalisa des estampes d'acteurs au style radical au cours d'une brève période de dix mois en 1794–1795. Son identité reste un mystère, puisqu'il n'existe aucun témoignage permettant d'en savoir plus sur le reste de sa vie. Les visages aux expressions exagérées et les couleurs vives, comme sur cette image, rendent Sharaku unique pour la fidélité des portraits de ses sujets, qui révélaient l'interaction entre l'acteur dans son rôle en tant que personnage fictif et en tant qu'individu. Bien que cela ne soit pas confirmé, on pense que son travail ne fut pas bien reçu, dans la mesure où il allait à l'encontre les conventions de l'idéalisme, et la production de nouvelles estampes fut brusquement interrompue.

Dernière mise à jour : 25 septembre 2015