Pharmacopée pratique de base et classée reposant sur les classiques historiques, de la période Daguan

Description

Jing shi zheng lei Daguan ben cao (Pharmacopée pratique de base et classée reposant sur les classiques historiques, de la période Daguan) fut compilé par Tang Shenwei, de son prénom social Shenyuan. Né à Huayang, aujourd'hui à Chengdu, dans une famille de médecins, Tang Shenwei pratiqua la médecine aux XIe et XIIe siècles. Daguan désigne une période de règne (1107−1110) de l'empereur Huizong des Song. Pendant le règne de Yuanyou (1086−1094), Tang eut pour tuteur le célèbre médecin Li Duanbo. Tang collecta et consigna toutes les théories et les formules médicales tirées d'ouvrages classiques et historiques. Utilisant Jiayou ben cao (Pharmacopée du règne Jiayou des Song) comme source principale, Tang compila son ouvrage après avoir consulté 247 œuvres. La pharmacopée de Tang est répertoriée dans Zhizhai shu lu jie ti (Notes explicatives sur les titres dans l'atelier Zhizhai), de Chen Zhensun, sous le titre Jing shi zheng lei bei ji ben cao (Pharmacopée classée pour les cas urgents), en 30 juan. Junzhai du shu zhi (Inventaire des livres lus à l'atelier Junzhai), de Chao Gongwu, le mentionne également, mais sous le titre Zheng lei ben cao (Pharmacopée classée), en 32 juan. Dans ces deux ouvrages, Tang Shenwei est désigné comme le compilateur. Sous la dynastie Qing, plusieurs éditions de l'œuvre présentée ici furent disponibles, dont l'édition Zongwen Shuyuan, datant de la 6e année (1302) de l'ère Dade de la dynastie Yuan, et l'édition Ming Chenghua de 1468, réimpression de l'édition Ji de 1204. L'édition Jin fut réimprimée sur ordre impérial à Huimingxuan par Yang Jian la 6e année du règne de Zhenghe des Song (1116). Éditée par Cao Xiaozhong, elle contient également une préface de sa main. Le titre fut modifié et devint Zhenghe ben cao (Pharmacopée du règne de Zhenghe). L'édition de 1577 de la 5e année de l'ère Wanli des Ming fut une réimpression de l'édition Zongwen Shuyuan, avec une préface d'Ai Cheng, magistrat du comté de Renhe, selon laquelle l'ouvrage comptait 31 juan et un supplémentaire contenant les tables des matières. Il s'agit ici de l'édition de 1302, publiée en 31 juan par Zongwen Shuyuan. Toutefois, le bibliographe et collectionneur Yang Shoujing (1839−1915) de la fin des Qing indique dans une note manuscrite au début de cet exemplaire que ce dernier est une édition Song du Sud, appuyant sa théorie par l'absence de sceau ou de marque caractéristique de l'éditeur Zongwen Shuyuan à la fin de la préface. Le texte décrit les différentes catégories de jade et des pierres, de l'herbe, des arbres, des hommes, des animaux, des oiseaux, des insectes et des poissons, ainsi que des fruits, des céréales et des légumes. Chaque catégorie est divisée en trois classes. Jiayou ben cao contenait 1 118 remèdes, puis Tang Shenwei en ajouta 628, soit 1 746 remèdes au total abordés dans le livre. Le riche contenu de l'ouvrage, sa facilité d'utilisation et sa popularité parmi les médecins contribuèrent à sa grande diffusion. La préface, les tables des matières et le juan 1 sont présentés ici.

Dernière mise à jour : 29 octobre 2015