L'explication de l'abrégé du calcul

Description

Le manuscrit présenté ici préserve un commentaire approfondi sur le traité de mathématiques du XVIIe siècle Al-Ḫulāṣa fī al-Ḥisāb (L'abrégé du calcul), composé par Bahā' al-Dīn Al-'Amilī (1547–1621), l'un des intellectuels majeurs de la Perse séfévide (aujourd'hui l'Iran) de cette époque. Né à Baalbek (aujourd'hui au Liban), Al-‘Amilī fut une personnalité importante dans de nombreux domaines du savoir, notamment la théologie, le mysticisme, la poésie, l'astronomie, les mathématiques et l'architecture. Sa principale contribution aux mathématiques, le célèbre Al-Ḫulāṣa fī al-Ḥisāb, fut le sujet du commentaire de Ramaḍān ibn Abī Hurayrah Al-Jazarī (actif de 1665 à 1681) préservé dans ce manuscrit. L'ouvrage d'Al-Jazarī, tout en suivant la structure générale de l'Al-Ḫulāṣa, développe considérablement ses arguments et fournit de nombreux exemples des opérations décrites. L'exemplaire du Šarḥ al-Ḫulāṣa fī al-Ḥisāb présenté ici illustre clairement le haut niveau d'organisation interne du commentaire. Après une longue introduction, avec une dédicace à la classe dirigeante séfévide et quelques remarques sur les problèmes grammaticaux et lexicographiques, le traité est divisé en dix chapitres, s'ouvrant sur une ou plusieurs notes d'introduction et composés d'au moins dix paragraphes chacun. Le manuscrit est embelli de tables mathématiques et de titres rubriqués pour les divisions du traité. Un contributeur ultérieur copia un poème persan sur la première page et ajouta des notes de marge expliquant le commentaire d'Al-Jazarī.

Date de création

Date du sujet

Titre dans la langue d'origine

شرح الخلاصة في الحساب

Type d'élément

Description matérielle

62 feuilles (25 lignes), relié : papier ; 21 x 15 centimètres

Notes

  • Tables et chiffres dans les marges des pages 68 à 75.

Collection

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 17 septembre 2014