Les petites étincelles dans la science du calcul

Description

Le traité conservé dans ce manuscrit, Al-Luma‘al-yasīra fī ‘ilm al-hisāb (Les petites étincelles dans la science du calcul), aborde l'héritage musulman. La conquête islamique s'accompagna d'innovations sociales, parmi lesquelles l'introduction du système de fara'id (parts) pour les successions, qui fut l'une des plus radicales et des plus avancées socialement. La quatrième sourate du Coran, versets 11 et 12, critique le système traditionnel préislamique de succession agnatique en vertu duquel seuls les hommes pouvaient hériter de la propriété et prévoit une répartition proportionnelle entre tous les héritiers, y compris les femmes. Le calcul exact des parts d'héritage devint un sujet délicat et complexe de la loi islamique, et les intellectuels musulmans conçurent des outils mathématiques pour simplifier les calculs impliqués dans l'‘ilm al-fara'id (la science des parts). Écrit à la fin du XIVe siècle, cet ouvrage d'Aḥmad ibn Muḥammad ibn al-Ha’im (1356-1412) traite de ce thème. Le traité ne se limite pas aux problèmes d'héritage : Ibn al-Ha’im présente ses arguments avec de longs passages sur les nombres, leurs types et leurs différentes caractéristiques. Il consacre la majeure partie de l'ouvrage à la multiplication (darb) et à la division (qisma).

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

اللمع اليسيرة في علم الحساب

Type d'élément

Description matérielle

10 feuilles (21 lignes), reliées : papier ; 21 x 13 centimètres

Notes

  • Papier : jaune crème, comportant des filigranes, avec les bords déchirés, en mauvais état : feuilles réparées, taches sombres sur le dessus des feuilles. Texte principalement à l'encre noire, avec certains mots rubriqués. Quelques émargements de différentes mains. Réclames sur les rectos.

Collection

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 août 2017