Le divertissement abrégé de la calculatrice du « Guide »

Description

Selon la recherche traditionnelle, la période postérieure à 1250 environ aurait connu une baisse de la production d'ouvrages scientifiques et philosophiques dans le monde arabe. Cependant, le nombre impressionnant de manuscrits (contenant des traités originaux et des commentaires) rédigés après cette date dans les différents pays de langue arabe remet en cause cette opinion. L'ouvrage préservé dans ce manuscrit, Nuzhat al-Hussāb al-Muhtasara min al-Muršida (Le divertissement abrégé de la calculatrice du guide), est une version plus courte de Muršida fī Sina’at al-Gubar (Le guide de l'art des chiffres), un traité important sur les opérations arithmétiques écrit par Aḥmad ibn Muḥammad ibn al-Ha’im (1356-1412) vers la fin du XIVe siècle. Après avoir fini ses études au Caire, Ibn al-Hāʼim se rendit à Jérusalem où il enseigna les mathématiques jusqu'à la fin de sa vie. Plusieurs de ses œuvres, en particulier Nuzhat al-Hussāb, ont clairement une visée éducative. L'introduction, dans laquelle l'auteur décrit les chiffres hindi et leurs correspondances avec la numération alphabétique arabe traditionnelle (abjad), est suivie d'un long exposé sur les quatre opérations arithmétiques suivantes : l'addition (jam‘), la soustraction (tarh), la multiplication (darb) et la division (qisma). Malgré son activité de professeur, Ibn al-Ha’im' trouva de brillantes solutions à certains problèmes mathématiques : il est l'inventeur d'une méthode de résolution des équations du second degré sans l'aide des divisions de fractions.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

نزهة الحساب المختصرة من المرشدة

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

32 feuilles (15 lignes), reliées : papier ; 21 x 15 centimètres

Notes

  • Papier : jaune crème, comportant des filigranes, détaché du dos ; dégâts dus aux termites ; dégâts causés par l'humidité en bas des pages et taches brunes sur la dernière page. Texte encadré par une double ligne brune. Texte principalement en noir, avec quelques mots rubriqués. Calculs et notes dans la marge à l'encre brune ; réclames sur les rectos. Texte en écriture nasta'liq, avec une écriture diwani sur la page de titre comprenant une table de nombres de 1 à 100 000 et un verset du Coran en écriture thoulouth sur le feuillet 33b. Reliure : vieux carton déchiré avec les bords et le dos en cuir ; dos brisé en deux.

Collection

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 2 mai 2015