Le formulaire médical d'Al-Samarqandī

Description

On sait peu sur l'auteur de ce traité sur les remèdes médicaux, Nağīb al-Dīn Al-Samarqandī, hormis le fait qu'il fut tué au cours du pillage d'Hérat (aujourd'hui en Afghanistan) par les mongoles en 1222. En dépit de sa mort prématurée, al-Samarqandī rédigea un nombre impressionnant de traités médicaux se rapportant à la pharmacologie, la diététique, la toxicologie et l'ophtalmologie, ainsi que des livres sur la médecine en général. Al-Samarqandī fit preuve d'un certain niveau de modernité et d'indépendance intellectuelle dans son traitement des pathologies. Il semble avoir écarté la théorie des quatre humeurs du corps datant de la médecine grecque antique en adoptant une approche plus pragmatique des thérapies, considérant la médecine et la pharmacologie sous un jour plus large et plus empirique. Ce traité débute par un examen des 15 causes pouvant faire qu'un remède soit plus ou moins efficace et continue avec une description systématique des remèdes simples et composés pour différentes sortes de maladies. Chacun des 19 chapitres est consacré à un remède en particulier, en commençant par les sirops et les médicaments buvables, en passant ensuite à la description des usages thérapeutiques des remèdes trouvés dans la nature ou qui peuvent être préparés par le médecin.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

الدستور

Type d'élément

Description matérielle

32 feuilles (21 lignes), relié : papier ; 24 x 17 centimètres

Notes

  • Papier : jaune crème ; initialement détaché du dos, dégâts dus aux termites et à l'humidité dans tout le manuscrit ; de nombreuses pages sont désormais réparées. Texte à l'encre noire, avec les noms des médicaments en rouge, notes de marge sur les quatre premières pages. Pas de page de titre. Écriture nasta'liq.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 août 2017