Les fleurissements d'idées concernant les pierres précieuses

Description

Azhār al-Afkār fī Jawāhir al-Ahjār (Les fleurissements d'idées concernant les pierres précieuses) est considéré comme le traité le plus complet et le plus détaillé du Moyen Âge sur les pierres et leurs propriétés. Les lapidaires, des traités consacrés exclusivement à l'examen des pierres précieuses et à leurs caractéristiques, remontent à la Grèce antique. Pline, dans son Naturalis Historia (Histoire naturelle), mentionne au moins 20 auteurs en référence à ses connaissances sur les pierres, bien que parmi les ouvrages cités, seul le traité Sur les pierres de Théophraste (371 av. J.-C. environ – 287 av. J.-C.) ait survécu. Le traité de Théophraste, ainsi que l'ouvrage pseudo-aristotélicien De mineralibus (Sur les minéraux) et des passages sur les pierres provenant d'ouvrages de Galien, de Dioscoride, de « Balinus » (pseudonyme d'Apollonios de Tyane), d'Al-Kīndī et d'al-Fārābī constituent les principales sources des sujets traités dans ce manuscrit. On sait peu de choses sur son auteur Al-Tīfāšī (1184 environ – 1253), excepté ses origines algériennes et le fait qu'il ait compilé une anthologie de poésie arabe et de plaisanteries à caractère sexuel et érotique. Al-Tīfāšī traite de 25 pierres auxquelles il consacre un chapitre chacune. Chaque chapitre débute par une discussion étymologique sur le nom de la pierre, suivie d'une description des facteurs provoquant sa formation, de l'emplacement des principales mines où la trouver et d'une analyse de ses principales propriétés physiques, notamment sa dureté. Il fournit ensuite une liste des utilisations médicales et magiques de la pierre avant de s'intéresser à sa valeur et à son prix sur le marché. Pour cela, il prend en compte différents degrés de pureté ainsi que les propriétés optiques des pierres disponibles à la vente à cette époque.

Date de création

Date du sujet

Langue

Titre dans la langue d'origine

كتاب أزهار الافكار في جواهر الاحجار

Type d'élément

Description matérielle

62 feuilles (17 lignes), relié ; 14 x 8 centimètres

Notes

  • Papier : jaune crème, filigranes, épaisseur variable. Feuilles détachées du dos. Encre rouge et noire sur la page de titre, texte principalement en noir, avec les titres de chapitres en rouge. Notes de marges de différentes mains. Réclames sur les rectos. Écriture naskhi. Reliure : vieux carton couvert de papier peint européen, dos en cuir.

Initiative IIIF pour l’interopérabilité des images Aide

Dernière mise à jour : 29 août 2017